uc.

en construction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rp viridian city

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martins
Admin
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: rp viridian city   Mer 15 Juin - 21:11


mclane, charlie
can't blame a girl for lying

La belle rouquine ne c'était jamais autant ennuyé au boulot. Elle aimait son travail, là n'était pas la question mais aujourd'hui était un jour plutôt calme. Aucune arrestations, aucune attaques de la Team Rocket, rien à se mettre sous la dent. Autant dire que cela agaçait la jeune femme, depuis quand Jadielle, une des ville avec le plus haut de criminalité, était aussi calme ? Freya avait besoin de décompresser, d'éviter de pensée. L'ultimatum posé par son frère aîné ne cessait de hanter son esprit. Sa voix résonnait comme un écho. Elle ne pouvait pas choisir entre deux part d'elle-même. C'était comme lui demander de scinder son âme en deux. Tout se résumer en un mot : impossible. Les yeux jades de Freya se posèrent une nouvelle fois sur la paperasse, qui ne cessait de lui rappeler le chantage de son frère. Freya soupira lourdement, et lança un regard à Persée, qui jouait tranquillement avec le Caninos d'une collègue. La rouquine fit signe à son Pokémon pour qu'il la rejoigne. Evoli sauta dans les bras de sa maîtresse, tout en se frottant contre elle. C'était une veille habitude, lorsqu'il n'avait que quelques mois, Freya prenait l'habitude de le prendre dans les br
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisourstory.forumactif.org
Martins
Admin
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: rp viridian city   Jeu 16 Juin - 18:37


burrows, antigone
this is a story i not tell

La journée avait été longue pour Freya. Elle avait du arrêter un père de famille, trafiquant, ce qui arracha le cœur de la jeune rousse. Bien sûr, il avait la mérité, c'était un trafiquant, hors-la loi et employé par la Team Rocker. Mais la petite savait que c'était. De voir toute sa famille partir en éclat. D'avoir l'impression de tomber du haut d'une falaise, et cette impression d'avoir vécu toute sa vie dans le mensonge. De tout remettre en question. Ces sentiments étaient loin d'être inconnu pour la rouquine. Elle les avaient ressentit des années plus tôt. Elle en avait fait l'expérience, malheureusement et malgré tout,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisourstory.forumactif.org
Martins
Admin
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: rp viridian city   Ven 17 Juin - 18:25


mclane, charlie
can't blame a girl for lying


Okay, Freya aurait pu être plus maligne sur ce coup-là. Elle l'avait vu ce matin, et lui avait même sourit. La rouquine décida de le prendre de manière comique. Un peu de rire et de légèreté ne fait jamais de mal n'est-ce pas ? « Charlie, tu me connais. Tu sais que je peux être tête en l'air. Parfois, ou même souvent. » lança Freya, un sourire aux lèvres. La jeune femme baissa légèrement la tête vers Persée, qui regardait tour à tour son supérieur et sa dresseuse. Le fait qu'il veuille qu'elle s'occupe des archives en sa compagnie. La rousse n'était pas dupe, elle savait bien qu'il voulait juste parler avec elle. Et qu'il voulait plus d'intimités. Elle s'imaginer parfaitement le sujet de la conversation : son attitude. Mais Charlie connaissait bien la rousse. Elle allait tout faire pour ne rien dire, éviter le sujet. Après tout, c'était son problème, pas le sien. C'était son rôle de mère, c'était à elle de prendre Lucas. Calmement, Freya suivait Charlie jusqu'à la salle des archives. Il prit les tabourets et les plaça. Cette salle n'était pas des plus accueillante, bien au contraire. Une couche de poussière était assez épaisse, et l'odeur de renfermé était présente, trop. Elle fronça légèrement les sourcils. Franchement, il y avait mieux comme ambiance, surtout pour parler aussi sérieusement. Une fenêtre laissait entrevoir la lumière rosée du matin, éclairant légèrement la pièce, assez sombre de nature. Inspirant, Freya essuya le tabouret. Elle pouvait en voir des choses, mais s'asseoir sur un tabouret salle, et salir ses vêtements, non merci ! Elle était un minimum coquette, la rouquine. Faisant face à Charlie, elle ne voulait pas flancher. Après tout, elle interrogeait des durs, donc pourquoi pas avec Charlie ? Malgré tout, l'attitude de son ami l'a désarçonné. Il la traitait comme si elle n'était qu'un suspect, un coupable. Or, elle ne l'était pas. Ses états de service tout comme son casier étaient parfaits. Elle détestait ça chez Charlie, après tout, ce n'est pas parce qu'elle vient d'une famille influente au sein de la Team Rocket que forcément, on devrait la traiter comme une criminelle. Charlie devrait savoir à quel point ça l'énerver qu'on la traite de sa manière. Tout comme, Freya ne supportait l'attitude de Charlie auprès d'elle. Il la traitait comme une petite fille, une personne en sucre. Son cher lieutenant décidait pour elle. Il l'envoyait aux pires boulots, les plus ennuyants et parfois, l'empêchant d'aller au terrain. D'accord, McLane avait perdu son père sur le terrain. D'accord, il savait plus que personne à quel point le terrain peut être éprouvant et briser une personne, il le savait et l'avait vécu. D'accord, elle peut comprendre qu'il ne veuille que Lucas se retrouve sa mère, alors qu'il n'a déjà pas de père. Mais l'empêcher de faire son travail, et se battre pour ses idéaux, Freya n'était absolument pas d'accord. Elle avait choisi ce métier pour une chose : la justice et voilà qu'on l'empêchait de l'appliquer. Ses pensées ne cessaient de tournoyer dans sa tête, et la question de Charlie lui laissait non seulement l'opportunité d'éviter la question, mais également d'expliquer sa manière de penser. « Si je peux tout te dire, toi, tu ne me laisses rien faire, apparemment » murmura de manière inaudible Freya, agacée par Charlie. C'était une première, Freya agacé par Charlie. Elle se leva rapidement, pour faire face à son ami. « Tu veux savoir ce que j'ai ? Vraiment, sans te mentir ou éviter le sujet ? » Ding, ding, ce son s’enclencha automatiquement. Encore un mensonge, encore un énième détournement. Le summum de l'hypocrisie, et Freya en étaient bien consciente. Mais elle n'avait pas d'autres choix, c'était une impasse. Ses yeux jade laissaient transparaître sa colère. Certes, passer sa colère sur Charlie, et déballait tout ce qu'elle ressentait sur un coup de tête était peut-être une décision prise sur un coup de tête, mais elle en avait besoin, mine de rien. « Tu me laisses de côté ! Tu ne me laisses pas aller en mission, tu ne me laisses pas aller sur le terrain, et pourtant, c'est l'essentiel de notre boulot. Si j'ai commencé à bosser à la Brigade Bleu, ce n'est pas pour me tourner les pouces. Ce n'est pas pour ranger des dossiers, m'occuper de dossiers totalement ennuyeux, sans intérêt et qui n'aide aucunement à l'enquête pour coincer la Team Rocket. Ce n'est pas ça la Brigade Bleu, bordel ! Si je suis entré, c'est pour me battre contre la Rocket, activement. C'est pour enfin débarrasser la vermine de la ville, comme toi. J'ai envie de me battre pour ma ville, pour son bien. Et ça, tu le sais très bien ! » fit la rouquine, en point son collègue. « D'accord, je peux paraître parfois fragile. D'accord, j'peux comprendre que ne t'ai pas confiance en moi à cause de mon père, ou même de mon frère. D'accord, tu veux me protéger, et au passage Lucas aussi. Mais laisse-moi faire mes propres combats et mener mes propres batailles. Et ne me sors surtout pas la vieille excuse de ma maternité ! Je suis maman, certes, mais je ne compte pas finir comme ton père, six pieds sous terres. Tu le sais ! Je fais attention, plus attention que n'importe qui de mes collègues. Donc tu n'as pas à t'inquiéter, tu n'as pas à me protéger, je peux me gérer. J'arrive à le faire, chaque jour, et j'arrive à gérer Lucas. Ma sécurité sur les terrains, c'est à moi d'en occuper. D'accord ? » termina Freya. Elle partir se rasseoir. « Puis sérieux, jouer le grand frère en dehors du boulot, aucun problème. Mais au boulot, je n'en veux pas. Comment tu veux que les autres policiers me respectent si tu fais des traitements de faveur ? J'ai besoin d'être respecté, de me sentir légitime et à ma place dans la Brigade. Pas être juste la petite protégée inutile qui reste cloitré au bureau. » lança Freya, souriante. Persée, son fidèle compagnon se frotta à la jambe de Freya, tentant de calmer sa dresseuse. Automatiquement, elle le prit dans les bras et le caressa, tel une peluche, pour évacuer son stress.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisourstory.forumactif.org
Martins
Admin
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: rp viridian city   Lun 20 Juin - 13:08


moriarty, cathrin
it's been a long time

La journée promettait d'être bonne, selon la Lightwood. Le soleil brillait, et la température était plutôt chaude. La journée commençait bien, très bien. La rouquine décida notamment de passer la matinée avec Lucas et son équipe. Se détendre un peu au parc lui paraissait une bonne. La semaine avait été longue, très longue. Entre les rapports à faire, les arrestations et les interrogatoires, Freya avait à peine pu profiter de son temps libre. En effet, dès qu'elle avait un peu temps, elle devait s'occuper de la maison, des finances et de ses pokémons. Et bien sûr, de son fils, mais ce n'était pas une tâche pour elle, mais un plaisir. Autant dire que cette sortie la ravissait. Elle vérifia une dernière qu'elle n'avait rien oublié et sortit de chez elle. Persée, ainsi qu'Andromaque, un nouveau pokémon pour son équipe trottinaient près d'eux. Alors que la rouquine et son fils s'apprêtaient à traverser lorsque Germignon courut dans la direction opposée. Sans y réfléchir, Freya agrippa la main de son fils et courut jusqu'à Germignon, suivit de près par Persée. Ils aperçurent enfin le pokémon plante, dans le club des dresseurs. Freya soupira de soulagement, mais également d'agaçant et si dirigea vers Germignon. Andromaque la fixait d'un air innocent, ce qui la fait sourire. La rouquine la prit dans ses bras. « Heureusement que t'as adorable, petit monstre. » fit Freya. Elle se retourna ensuite, et ce qu'elle vit la déconcerta. Cathrin se tenait face à elle, Lucas et son fidèle Evoli à ses côtés. La jeune femme sourit légèrement gêné. « Cat ! J'aurais dû me douter que tu serais ici. » Après tout, la Moriarty était comme ça, et elle n'avait pas changé. Du moins, pas sur ce point-là. Et Freya devait admettre qu'elle ne connaissait plus son ami. Les années avaient installé une distance entre elles. Une distance qui ne plaisait pas à Freya. Cat avait toujours été là depuis petite. La Lightwood se souvenait encore du voyage qu'elles avaient partagé. Un merveilleux souvenir, et elle savait qu'elle n'aurait pas pu rêver mieux comme partenaire de voyage. Mais un imprévu avait obligé Freya à rentrer. Elles pensaient pouvoir garder le contact, et laisser leur amitié intacte, en vain. Elles s'étaient trompées, le temps avait abîmé cette amitié. Et aujourd'hui, Freya avait l'impression de ne plus connaître son amie. D'avoir une inconnue en face d'elle, et elle détestait ça. Freya détestait cette sensation de gêne qui s'emparait d'elle dès qu'elle voyait la brunette, peut-être est-ce parce qu'elle n'avait pas parlé franchement à Cat ? Oui, ça devait être ça, sûrement. Donc peut-être que Freya pourrait sauter sur l'occasion et vider son sac. Freya posa Germignon à terre, et fit un signe à son fils de venir à ses côtés. « Désolée, la petite nouvelle est un peu trop excitée ! » lâcha-t-elle en riant légèrement. « Sinon, tu vas bien ? On n'a pas vraiment eu le temps de se parler, à la Brigade. » demanda Freya. « Au fait, je suppose que tu ne connais sûrement pas Lucas ? Mon fils. » sourit Freya en posant ses mains sur l'épaule de son fils. Ce n'était pas ce qui était prévu, de passer sa matinée au Club des Dresseurs, mais peut-être étais-ce pour le meilleur ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisourstory.forumactif.org
Martins
Admin
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: rp viridian city   Mer 22 Juin - 16:45


anderson, luan
les anges qui tombent du ciel

Un rire cristallin s'éleva dans le ciel, tandis qu'elle sortait du quartier général de la Brigade Bleu. Sa journée de travail avait été tranquille. Rien de bien spécial, heureusement. Parfois, la rouquine appréciait cela. Certes, elle aimait l'action, l'adrénaline que lui faisait ressentir son métier, mais le calme n'était pas plus mal. Un dernier sourire à un collègue et voilà que la Lightwood s'engageait dans la rue, pour rentrer chez elle. Lucas l'attendait à la maison, sûrement tout heureux de sa journée et voulant raconter à sa mère toute sa journée de a à z. La maman adorait ses moments, où elle était juste elle. Pas une Lightwood, pas une agente de la Brigade Bleu, pas une dresseuse, juste une maman. Freya sourit à cette pensée, marchant plus vite pour arriver chez elle. Malgré qu'on soit en juin, il faisait assez froid cette nuit et la jeune femme n'attendait qu'une chose : être au chaud. Alors qu'elle s'apprêtait à accélérer le pas de nouveau, le bruit d'un sanglot la coupa dans son élan. Elle fronça les sourcils, qui cela pouvait bien être ?Persée s'était aussi arrêté, lui aussi avait entendu le sanglot. Il cherche la source du bruit, et se dirigea vers la source du bruit. Freya, elle aussi inquiète, le suivit. Et quel ne fut pas sa surprise de voir une jeune femme, d'à peine une vingtaine d'années pleurait à chaude larme. Ses vêtements étaient tâchés de sang, et déchirés. Son cœur se brisa, comment pouvait-on laisser une fille visiblement blessée comme ça ? Et surtout, comment ses parents ne l'ont-ils pas remarqué ? C'était flagrant ! Et si c'était Lucas à sa place, Freya serait capable de commettre un meurtre sur la personne qui aurait osé toucher à son bébé. Après tout, un enfant, on l'aime, on le protège, on le guide. On s'en occupe, et surtout, on réagit lorsqu'on sent qu'il est blessé ou en danger. Freya se baissa à la hauteur de la jeune fille. « Vous allez bien ? Vous avez besoin d'aide ? » demanda Freya. Aussitôt, elle regretta. Bien sûr qu'elle avait besoin d'aide, c'était évident et seul aveugle pouvait ne pas le voir. Elle se mordit la lèvre avant de poser sa main sur l'épaule de la jeune fille. « Je veux dire, vous pouvez venir chez moi. Je pourrais au moins désinfecter les plaies, passer de la crème. Pourquoi pas vous lavez et manger un bout. » proposa doucement Freya. Et ce n'était pas des paroles en l'air. Elle était prête à le faire. La jeune femme respirait la détresse, elle avait besoin d'aide et Freya était prête à lui donner. S'attendant à une jeune femme méfiante voire apeurée, elle anticipa déjà un refus. « Vous n'avez pas à vous inquiétez. Je ne veux rien en échange, et vous n'avez rien à craindre. Je veux juste vous aidez. Vous verrez, ça vous fera du bien d'être dans un endroit calme. Puis une certaine petite bête en a envie aussi. » sourit la Lightwood, en pointant son Evoli qui se frotta contre la jambe de la jeune fille, en tentant de la réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisourstory.forumactif.org
Martins
Admin
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 09/06/2015

MessageSujet: Re: rp viridian city   Mer 22 Juin - 18:07

brigade bleu
all night long
La voix du capitaine sortit Freya de ses pensées. Elle stoppa immédiatement le rangement de ses affaires, en souriant amusée. Aujourd'hui, toute la Brigade c'était rassemblé. Toute la journée, Freya et ses collègues avaient tenté de trouver des connections avec tout leurs dossiers en cours et terminés avec la Team Rocket. Cette organisation qui salissait la réputation de sa ville, de sa maison. Alors toute la journée, elle avait travaillé plus dure que les autres jours. Après, tout, c'était ça son boulot, c'était ce pourquoi elle s'était engagée. Freya sourit et se dirigea vers son capitaine, Fitz, qui proposait de payer une tournée, en jetant un dossier dont les feuilles s'éparpillèrent dans le bureau de la brigade. « T'es sûr que tu veux t'engager sur ce terrain ? T'es au courant qu'avec ce genre de proposition, tu va terminer endetter, captain ? » se moqua Freya gentiment de ce dernier. Fitz, elle le respectait, vraiment. Mais parfois, il pouvait passer pour un mec beauf et lourd, ce qui faisait rire la rouquine. « D'ailleurs, j'voudrais pas être à ta place. Les femmes de ménages vont te tuer. » dit la trentenaire en désignant les feuilles par terre. Ensuite, l'agente se renda à son bureau, pour fermer les tiroirs. La jeune femme ne put s'empêcher de lâcher un rire lorsque son capitaine sortit l'excuse du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisisourstory.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rp viridian city   

Revenir en haut Aller en bas
 
rp viridian city
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er, 2, 3 et 10 mai 2009 - Fête western annuelle Dave City
» Happy city
» 1er et 2 mai 2010..... Dave city Gendron RODEO
» Un petit nouveau (City Hunter)
» Celebration City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
uc. :: coin perso.-
Sauter vers: